Nos services en département
 
Liens
Accéder au site du Compte Personnel d'Activité
 
Saisir l'administration par voie électronique

Lien l'europe en paca Demander une aide du Fonds Social Européen

 
 
 
Réagir en cas d'attaque terroriste
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Développer son entreprise > Exporter - Se développer à l’international > Les relations bilatérales entre la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le (...)

Les relations bilatérales entre la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Japon

| Publié le 9 novembre 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La France et le Japon sont des partenaires privilégiés sur tous les grands sujets politiques et économiques. Le Japon est le 2ème partenaire économique de la France en Asie après la Chine depuis 2003, son 12ème fournisseur et son 11ème client. Le Japon est le 1er investisseur asiatique en France, la France le 3ème investisseur étranger dans l’archipel.

- Les échanges commerciaux franco-japonais : un déficit permanent pour la France

La réduction du déficit commercial de la France avec le Japon, constatée depuis le milieu des années 2000, s’est accélérée ces dernières années, passant de 3 Mds€ en 2011 à 983M€ en 2014. Ce passage sous la barre du milliard € résulte tant de la baisse des importations françaises que d’une stabilité de nos ventes en dépit de l’évolution défavorable du taux de change yen/euro. Avec 1,6% des exportations et des importations françaises, le Japon est le 11ème client et le 12ème fournisseur de la France.
Les exportations françaises vers le Japon sont dominées par les biens de grande consommation (51,5% des exportation totales) et les équipements de transport (22,8%). Le secteur aéronautique représente le premier poste d’exportation (17,2% du total), suivi de l’agro-alimentaire (16,4%).
Les importations françaises en provenance du Japon concernent les biens d’équipement (43,8% du total) et les biens intermédiaires (14,6% du total). Elles sont en baisse dans la mesure où les entreprises japonaises délocalisent et exportent de plus en plus depuis des pays tiers, comme la Chine et les pays de l’ASEAN.

Lire la suite

- Le Japon, premier client de la zone Asie-Océanie de la région

Provence-Alpes-Côte d’Azur occupe le 6ème rang des régions françaises exportant vers le Japon et est son 14ème client. Le volume des ventes à destination de ce pays a progressé au cours des 3 dernières années et atteint 435 M€ en 2014, soit +17% par rapport à l’année précédente. Les exportations vers le Japon (435 M€, 2% du total régional) supplantent celles vers le marché chinois. Les ventes de produits de la construction aéronautique et spatiale contribuent pour 37% aux exportations régionales (160 M€). Elles sont suivies des boissons (21,5%), des parfums, cosmétiques (15%) et des produits chimiques (11%).

Les importations de la région en provenance du Japon (264 M €) représentent moins de 1% du total importé en 2014. Au premier rang, les cycles et motocycles (73 M€, soit 28% du total importé), les produits pharmaceutiques (47 M€, 18% du total), les machines et équipements d’usage général (33 M€, 12,5%), les ordinateurs et équipements périphériques ainsi que les produits chimiques de base (pour chacun 13 M€, 5%).
L’excédent commercial de la région avec le Japon s’est considérablement amélioré au cours des trois dernières années.

- Des investissements réciproques très importants

L’archipel japonais est la première destination des investissements français en Asie, réussite qui tempère la persistance, certes en diminution, du déficit commercial de la France envers ce pays. Le stock des investissements directs français au Japon atteignait 16 Mds € en 2012, ce qui fait de la France le 3ème investisseur derrière les Etats-Unis et les Pays-Bas, avec une forte composante industrielle et financière.
Le nombre d’implantations françaises au Japon s’est stabilisé autour de 400 entités, soit quelque 59 000 emplois.
58 projets d’investissements en France en 2014 ont permis au Japon de conserver sa 1ère place parmi les investisseurs asiatiques. La présence japonaise dans l’hexagone se manifeste par 450 implantations. Les principaux groupes japonais implantés sont Toyota et Ricoh.

- La présence d’entreprises à capitaux japonais en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Près de 50 entreprises à capitaux japonais sont établis dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’essentiel de ces établissements est implanté dans les départements des Bouches-du-Rhône (Aix-Marseille) et des Alpes-Maritimes (Sophia-Antipolis).


Source :
DG Trésor
Douanes données brutes CAF-FAB, hors matériel militaire
ARII

En savoir plus :

Consulter le document (5 juin 2015)

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics