Accueil > Etudes et statistiques > Les publications du service > Les études réalisées en partenariat > Faible développement des emplois stratégiques dans les grandes agglomérations (...)

Faible développement des emplois stratégiques dans les grandes agglomérations régionales

| Publié le 1er février 2011 | Dernière mise à jour le 29 mars 2012
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Sylvain Adaoust (Insee Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Rémi Belle (Direccte Provence-Alpes-Côte d’Azur)

L’emploi de Provence-Alpes-Côte d’Azur, très orienté vers les fonctions présentielles, est également riche en fonctions métropolitaines, corollaire de la forte urbanisation régionale. Il laisse a contrario peu de place aux métiers de la fabrication, en particulier dans les activités industrielles où ils sont ailleurs prédominants.
Les plus grandes agglomérations régionales, Marseille Provence Métropole (MPM), Nice - Côte d’Azur (NCA) et plus encore Toulon Provence Méditerranée (TPM), sont en déficit de cadres des fonctions métropolitaines, emplois stratégiques dont la concentration est un indicateur du développement et de l’attractivité économiques d’un territoire urbain. En revanche, les communautés d’agglomération du Pays d’Aix et de Sophia Antipolis, voisines de MPM et de NCA, sont très bien dotées, portées par les emplois de conception-recherche.

Consulter l’article

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics